079 318 43 65

Psychotraumatologie

On peut découvrir en soi, et autour de soi, les moyens qui permettent de revenir à la vie et d’aller de l’avant tout en gardant la mémoire de sa blessure.

                                                                 Boris Cyrulnik, (De Chair et d’Âme, 2006)

Après un traumatisme physique, psychique ou émotionnel, une personne peut se sentir comme morcelée, dissociée, ce qui perturbe profondément le fonctionnement de sa vie quotidienne. L’objectif de la thérapie est que la personne puisse se restructurer en douceur, qu’elle puisse se reconnecter à ses ressources et retrouver son unité.  

 Mon approche thérapeutique est d’abord une approche corporelle car les traumatismes s’inscrivent de manière profonde dans le corps. Je commence par guider la personne afin qu’elle libère son corps de cette empreinte. Ensuite, nous abordons l’aspect émotionnel, puis les pensées et les croyances. C’est une approche « bottom-up » (depuis la base, le corps, vers le sommet, le mental) apprise en complément de ma formation en psychotraumatologie lors d’un module sur la Psychothérapie Sensorimotrice.

 J’utilise également l’hypnose, la sophrologie, la microkinésithérapie et le descriptif chronologique de ou des événement(s).  

Indications :

  • Traumatismes psychiques et émotionnelles
  • Accidents
  • Harcèlement
  • Maltraitance
  • Vécus de guerre, de catastrophes naturelles
  • Témoins de violence
  • Viols
  • etc.

Psychotraumatologie

On peut découvrir en soi, et autour de soi, les moyens qui permettent de revenir à la vie et d’aller de l’avant tout en gardant la mémoire de sa blessure.

                                                                 Boris Cyrulnik, (De Chair et d’Âme, 2006)

Après un traumatisme physique, psychique ou émotionnel, une personne peut se sentir comme morcelée, dissociée, ce qui perturbe profondément le fonctionnement de sa vie quotidienne. L’objectif de la thérapie est que la personne puisse se restructurer en douceur, qu’elle puisse se reconnecter à ses ressources et retrouver son unité.  

 Mon approche thérapeutique est d’abord une approche corporelle car les traumatismes s’inscrivent de manière profonde dans le corps. Je commence par guider la personne afin qu’elle libère son corps de cette empreinte. Ensuite, nous abordons l’aspect émotionnel, puis les pensées et les croyances. C’est une approche « bottom-up » (depuis la base, le corps, vers le sommet, le mental) apprise en complément de ma formation en psychotraumatologie lors d’un module sur la Psychothérapie Sensorimotrice.

 J’utilise également l’hypnose, la sophrologie, la microkinésithérapie et le descriptif chronologique de ou des événement(s).  

Indications :

  • Traumatismes psychiques et émotionnelles
  • Accidents
  • Harcèlement
  • Maltraitance
  • Vécus de guerre, de catastrophes naturelles
  • Témoins de violence
  • Viols
  • etc.

Psychotraumatologie

On peut découvrir en soi, et autour de soi, les moyens qui permettent de revenir à la vie et d’aller de l’avant tout en gardant la mémoire de sa blessure.

Boris Cyrulnik,
(De Chair et d’Âme, 2006)

Après un traumatisme physique, psychique ou émotionnel, une personne peut se sentir comme morcelée, dissociée, ce qui perturbe profondément le fonctionnement de sa vie quotidienne. L’objectif de la thérapie est que la personne puisse se restructurer en douceur, qu’elle puisse se reconnecter à ses ressources et retrouver son unité.  

Mon approche thérapeutique est d’abord une approche corporelle car les traumatismes s’inscrivent de manière profonde dans le corps. Je commence par guider la personne afin qu’elle libère son corps de cette empreinte. Ensuite, nous abordons l’aspect émotionnel, puis les pensées et les croyances. C’est une approche « bottom-up » (depuis la base, le corps, vers le sommet, le mental) apprise en complément de ma formation en psychotraumatologie lors d’un module sur la Psychothérapie Sensorimotrice.

J’utilise également l’hypnose, la sophrologie, la microkinésithérapie et le descriptif chronologique de ou des événement(s).  

Indications :

  • Traumatismes psychiques et émotionnelles
  • Accidents
  • Harcèlement
  • Maltraitance
  • Vécus de guerre, de catastrophes naturelles
  • Témoins de violence
  • Viols
  • etc.